logo

Actualités

Que font nos jeunes sportifs de haut niveau ?

publié le 30 novembre 2020

En attendant plus d'information, dans les heures à venir, sur les modalités d'assouplissement du confinement pour nos pratiques sportives dès ce samedi 28 novembre, quelques nouvelles de nos champions haut niveau pendant le confinement.
Si pendant le premier confinement nos jeunes sportif ne pouvaient pas aller sur l’eau, le second confinement est plus souple pour les sportifs professionnels et le haut niveau - Oel, Yun , Jeanne Merlin et
Jade Bruche Fra-127
- au pôle France à Brest. Ils ont de la chance de ne pas être trop confinés. Ils peuvent toujours aller à l'eau pour s'entrainer, ainsi que faire toutes les prépas physiques (la salle de musculation du pole étant ouverte).
Pour Oël Pouliquen -étudiant en école d’ingénieur à Brest-, son école est fermée, et tous les cours se font en Visio. "C'est la même chose pour tout le monde. Une semaine type pour moi c'est 4 entrainements sur l'eau, en général les lundi, jeudi, samedi et dimanche, 3 musculation les jours où j'ai cours toute la journée".
Cap au sud avec Jules Chantrel, c’est 1 semaine sur deux au lycée et télé travail comme les autres lycéens. "Je m’entraine au Pôle à la Rochelle avec Charline Picon Médaille d’Or au dernier JO. La même dose d’entrainement que mes potes brestois". Jules souhaite faire des études de kinésithérapeute.
Pour ces jeunes, l’entrainement est primordial. Le manque de compétition joue beaucoup sur leur motivation, le programme des régates a été régulièrement modifié. Les bons résultats en 2021 au niveau international les motivent à continuer. Il faut rester le plus performant, la concurrence est féroce.
Yun Pouliquen - en formation d’entraineur à l’école National de voile - doit gérer ses déplacements entre Quiberon et Brest. Pas évident de se déplacer avec tout le matos pour s’entrainer.
Conscients que le statut de sportif de haut niveau n’est pas à vie et que la voile sans qualification n’a aucun avenir, ils doivent aussi assurer leur avenir et continuer en jonglant entre scolarité et entraînement sportif intense. Il leur faut aussi des bons résultats scolaires .
Tous ont à l'esprit qu'en 2024 la France accueille les Jeux Olympiques ...
Nous les encourageons dans leur parcours sportif et scolaire ou universitaire !!!
👏

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique